Rencontre avec Célia de “Célia FLUO”

C’est en écoutant un des épisodes du podcasts des “Pipelettes Provinciales” que j’ai découvert l’univers de “Célia FLUO”. J’ai adoré ses bijoux et ses créations et le fait que l’on puisse personnaliser et faire passer de petits messages à l’aide de bracelet.

J’étais en même temps dans ma recherche de créatrice afin d’agrémenter mes petits pochons de noël “Made in France”, ni une, ni deux, j’ai donc contacté Célia. Cette dernière, en plus d’être partante pour que l’on collabore ensemble, m’a fait le plaisir de répondre à quelques questions afin que vous puissiez en apprendre un peu plus sur elle. Je vous laisse donc avec notre petite interview. J’espère que vous ferez une belle découverte et que son univers vous parlera 😉

Julie.

 

 

1 – Bonjour Célia, pouvez-vous vous présenter et nous en dire un peu plus sur vous ?

Bonjour !!! Alors… je m’appelle Célia, j’ai 41 ans, maman de 2 (magnifiques) enfants Nino 16 ans et Zoé 13 ans. Je suis née à Troyes, je vis à Troyes et travailles à Troyes 😉
J’ai vécu 3 ans à Paris quand j’avais 20 ans… mais je crois que je suis définitivement attachée à ma petite ville de Province. Côté perso, je crois que je suis quelqu’un d’assez joyeux, optimiste … vivante !! En tous cas, j’essaie de gérer du mieux possible tout ce petit bazar malgré les aléas de la vie 😉 Côté pro… j’ai pas mal bougé. J’ai toujours évolué dans le milieu du commerce, responsables de boutiques, directrice régionale mais toujours avec cette furieuse envie d’entreprendre.

 

2 – Comment est né votre projet et votre envie d’entreprendre ?

En 2009, je m’étais déjà lancée. J’ai crée et ouvert un dépôt-vente (de fringues) au centre ville de Troyes. Ça fonctionnait super mais les enfants étaient petits, le temps passé au shop trop immense, les charges (oui oui je parle du RSI) démesurées … j’ai revendu en 2012. Comme je suis quelqu’un d’assez nostalgique en général (mais je me soigne !), j’ai longtemps regretté cette décision, mais j’ai avancé.
Et puis, en juin 2014, ma fille Zoé a gagné un lot à la fête de l’école : un petit sachet avec des “perles-lettres” et un cordon fluo. Elle m’a demandé de lui fabriquer un bracelet avec son prénom. Et puis j’ai fait le mien. Et celui de quelques copines. J’ai partagé des photos de mes créations sur différents réseaux sociaux. Les mots d’encouragements, les commandes et les jolis retours m’ont décidé à créer ma propre marque : CELIAFLUO. L’entreprise a vu le jour en septembre 2014 et je m’y consacre pleinement depuis juin 2017. Mon 3ème bébé vient d’avoir 5 ans 😉

 

3 – Votre meilleur souvenir dans cette aventure ?

Il y en a plusieurs en fait … comme par exemple, le jour où j’ai décidé d’arrêter de travailler de la maison et où j’ai rejoins Julie, ma meilleur amie depuis 20 ans (créatrice de la marque Charlie&June). C’était le 29 juin 2017.
En fait, ça concrétisait encore plus le truc ! Je m’installais pour de vrai !!! Un souvenir de dingue aussi, c’était il y a un an … avec Julie (ben oui on ne se lâche plus !) on a acheté notre local. Notre atelier-boutique. Dans un quartier super sympa, toujours à Troyes 😉 Encore une étape ! La signature chez le notaire, l’emménagement, l’inauguration … que de chouettes souvenirs.

 

4 – Avez-vous des projets futurs pour “CELIAFLUO” à nous dévoiler ?

Je viens de sortir une nouvelle ligne, la MOON LINE. Des bracelets mots à base de perles lettres en laiton. Elles sont canons et c’est un projet qui me tenait à cœur qui vient de voir le jour.
Maintenant, le projet c’est de travailler dur, de rester concentrer, pour pouvoir continuer à en vivre. C’est un peu compliqué de voir les choses en super grand ! Je suis seule à gérer ma petite entreprise, et même si j’ai mille choses en tête, il faut que je garde les pieds sur terre. Par contre, j’ai un rêve. J’adorerai partir faire une saison avec CELIAFLUO, les marchés en bord de mer …. Vous voyez le tableau ?! Affaire à suivre …

 

5 – Si vous ne deviez donner que 3 mots pour définir “CELIAFLUO” quels seraient-ils ?

PERSONNALISATION – CREATION – PLAISIR

Interview marque boutique : Z&MA

 

Bonjour à tous 🙂

Il y a quelques semaines, nous avons accueilli sur la boutique “Belle à la française”, une nouvelle marque de soins cosmétiques : Z&MA.

Cette nouveauté a aussi permis d’ouvrir deux nouvelles catégories, qui nous l’esperons, seront vite étoffées : “MAQUILLAGE” et ” SOLAIRES”.

L’équipe de Z&MA s’est prétée au jeu de l’interview que nous vous invitons à découvrir afin d’en apprendre plus sur cette marque française et engagée.

A bientôt,

Julie

 

Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous nous présenter Z&MA en quelques mots ?
Z&MA est une marque de cosmétiques bio (labellisée Cosmébio), made in France proposant des essentiels beauté green & eco-friendly.

 

Quelles sont les principales valeurs que vous souhaitez transmettre au travers de Z&MA et de ses produits ?
Z&MA est une marque transparente qui propose des cosmétiques à la fois sains, efficaces et sensoriels.
Notre objectif est de fédérer une communauté engagée, toujours plus grande, qui ne souhaite plus faire de compromis entre plaisir, transparence et efficacité.
Nous accordons également beaucoup d’importance à l’impact que nous avons sur la planète.

 

Comment choisissez-vous les matières premières pour la confection de votre gamme de produits ?
Notre laboratoire dispose de 45 ans d’expertise dans la formulation biologique et utilise des matières premières naturelles majoritairement biogiques et équitables.

 

Z&MA a dû bien évoluer depuis sa création, combien êtes-vous aujourd’hui à collaborer ensemble ?

Z&MA est encore une marque jeune, en constante évolution. Nous sommes actuellement 7 personnes à travailler y à temps plein.

 

Avez-vous en projet de sortir de nouveaux produits cosmétiques ?
Notre gamme est composée de 12 références produits et s’agrandit chaque saison de nouvelles pépites beauté. Nous avons donc beaucoup de beaux projets pour la suite… Stay tuned 😉

 

Si vous n’aviez que 3 mots à donner pour décrire au mieux Z&MA, quels seraient-ils ?
Transparence – Communauté- Engagement

 

Rencontre avec la marque : Savonnerie Aubergine

Coucou à toutes et tous 🙂

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous poster la petite interview que j’ai réalisé en compagnie de Laurence, la gérante et créatrice des produits naturels et vegans de la “Savonnerie Aubergine” ! Cela fait un petit moment que j’ai la chance de distribuer ces savons, dentifrice… sur la boutique “Belle à la française” et ces derniers vous plaisent beaucoup.
J’espère que vous pourrez découvrir ou en apprendre plus sur cette jolie marque éthique 🙂

—————————————————————–

1 – Bonjour Laurence, vous êtes la fondatrice de la marque “Savonnerie Aubergine”. Pouvez-vous nous dire comment est née votre entreprise ?

Bonjour, oui, j’ai crée mon entreprise il y a 3 ans après deux ans de travail sur le projet. J’étais auparavant visiteuse médicale en phytothérapie et huiles essentielles. J’ai eu envie de créer mon laboratoire et ma propre marques avec des produits simples, sains et sans conséquences négatives animales et environnementales. J’ai profité d’un licenciement économique pour me lancer car avec deux enfants en bas âge il y a trois ans, le temps me manquait.

2 – Êtes-vous seule à tout gérer, l’administratif, la conception et la réalisation de vos produits ou vous êtes entourée d’une petite équipe ?

Je suis seule à 100% mais j’ai maintenant une salariée à mi-temps et mon mari qui m’aide beaucoup.

3 – Concernant la conception, quelles sont les étapes clés pour la fabrication d’un savon saponifié à froid ?

Le processus complet peut durer jusque 8 semaines.

Préparation de la fiche de fabrication (réglementaire)
Préparation de la lessive de soude
Préparation au bain marie des huiles solides
Préparation des huiles liquides
Préparation des HE
Préparation des colorants naturels, des argiles et des plantes
Mixage
Préparation des différents béchers
Début du moulage avec les marbrages
Maintient au chaud des moules pendant 48 heures pour renforcer la phase de gel et terminer la saponification
Démoulage
Découpe
Séchage pendant 5 à 8 semaines
Étiquetage

4- Comment sélectionnez vous les matières premières que vous utilisez pour la confection de vos produits ?

Je privilégie les ingrédients végans, locaux, les huiles vierges extraites à froids et biologiques, ensuite je les teste et juge de la qualité
Pour les ingrédients plus lointains, je sélectionne ceux émanant du commerce équitable et biologiques

5 – Vous venez de sortir un tout nouveau produit (déodorant solide), avez-vous des confidences à nous faire concernant un futur produit ?

Il y aura un nouveau produit en octobre mais c’est la surprise !!!

Découvrez les produits de la Savonnerie Aubergine sur le Store !

Rencontre avec la marque : DEKO D’ACC

Hello à tous 😉

En ce début d’année nous partons à la rencontre de la marque “Déko d’acc”, nouveauté 2019 sur la boutique “Belle à la française” !

Gérée par Claire, les produits “Déko d’acc” sont crées artisanalement dans le département du Puy-de-Dôme.

Elle a à cœur de vous proposer des produits de qualité, originaux et en accord avec la nature. Vous y retrouverez des soins cosmétiques mais également des bougies bio à la cire de soja vendues sur son store : www.decodacc.fr !

Je vous laisse place à notre petite interview afin d’en savoir plus sur la marque et ses méthodes de fabrication 😉

_____________________________________________________________

1 – Bonjour Claire, vous êtes la créatrice de la marque “DEKO
D’ACC”, pouvez vous nous dire comment vous est venu l’idée de créer
votre propre marque de soins naturels, vegans et zéro déchet ?

Pendant ma première grossesse et suite à une prise de conscience sur notre façon globale de consommer, j’ai un jour ouvert mes placards et jeté tout ce qui était industriel J’ ai décidé pour commencer de consommer bio puis rapidement, afin de répondre au mieux à mon besoin et celui de ma famille, j’ai décidé de  tout fabriquer moi même. Lorsque l’aventure Déko D’Acc a commencé avec les bougies, cela faisait donc déjà de nombreuses années que je faisais moi même mes cosmétiques.   Après quelques années de recherche, et une gamme de produit au point, cela m’a paru tout naturel de les ajouter aux gammes de produits d’ambiance .  C’est ainsi que j’ai ouvert mon établissement cosmétique.

2 – “DEKO D’ACC”, que signifie ce nom ?

Une de mes passions est la peinture, et lorsque j’ai cherché le nom de mon entreprise, j’ai voulu quelque chose de personnel, qui me définisse vraiment . Comme depuis petite j’utilise à tort et à travers l’expression “dacodac”, j’ai  fait un mix de cette expression et de la déco qui évoquait mes premiers amours…  Déko d’acc, c’est de la peinture, des parfums, des créations, tout un univers qui mélange ‘imagination et création et qui me définit vraiment bien.

3 – De quelle manière choisissez vous les matières premières avec lesquelles vous travailler à la confection de vos produits ?

Je n’utilise quasiment que des  matières végétales et toutes sont 100 % naturelles et vegan. Les produits que je formule répondent à mon propre besoin, et je les fabrique en fonction de mes goûts personnels. Les matières premières sont donc choisies en fonction de leur bienfait mais aussi de leur origine, leur éthique et de leur procédé de fabrication ( ou extraction).  C’est aussi pourquoi je travaille avec Ecocert, car au delà du pourcentage de naturel que je m’impose, je sais que les produits sont rigoureusement sélectionnés et contrôlés par l’organisme certificateur, ce qui n’est pas le cas pour la majeure partie des produits, même naturels. J’essaie également, de travailler au maximum avec des produits locaux et / ou Français.

4 – Vous proposez déjà de nombreux produits différents (déodorant,
shampoing sec, baume…) Avez vous en projet d’agrandir cette jolie
gamme ?

C’est encore secret, mais oui, quelques nouveautés vont bientôt  voir le jour 😊

5 – Quel est votre souvenir le plus marquant depuis le début de l’aventure “DEKO D’ACC” ?

Recette shampoing solide : Fortifiant et anti-pelliculaireJ’ai beaucoup de souvenirs marquants, car plein de jolies choses m’arrivent au quotidien grâce à Déko D’acc. Je partagerai avec vous plutôt une rencontre, l’événement qui a tout changé.  Il s’agit de ma rencontre avec Cécilie, des “Belles de Savon” qui a sa savonnerie artisanale en Auvergne et qui fabrique des petites merveilles.  C’est elle qui m’a encouragé et aidé à me lancer. Cette rencontre a été décisive, sans elle, je n’en serai certainement pas là !

6 – Si vous ne deviez donner que 3 mots pour décrire la marque, quels seraient-ils ?

Trois? C’est un peu court 😊 je dirai alors : simple, efficace, accessible !

Retrouvez certains produits de la gamme “DEKO D’ACC” sur la boutique “Belle à la française”.

Rencontre avec la marque “Green Utopie”

J’ai le plaisir d’accueillir cet été une toute jeune marque dirigée et créée par Chloé.

Cette jeune entrepreneuse nous propose 6 savons saponifiés à froid. Vegans, 100 % naturels, bios, zéro déchet… Chloé a à cœur de distribuer des produits de qualité, fabriqués dans le respect de l’environnement et aux matières premières choisies avec soins. Elle vous en dit plus dans la petite interview que vous retrouverez ci-dessous.

Belle découverte et bonne lecture 😉

Julie.

1 –  Bonjour Chloé, tu es la gérante et la créatrice des savons “Green Utopie” ! Comment t’es venu l’idée de monter cette société spécialisée dans les soins cosmétiques naturels ?
Bonjour Julie, merci pour cette petite interview. 
L’idée de créer cette entreprise est venue naturellement au fil du temps. Depuis toute petite je voulais être à mon compte. Début 2015 j’ai remis en question toutes mes habitudes et j’ai essayé d’écouter mes valeurs profondes. Avoir une vie plus simple et respectueuse de l’environnement, des Hommes et des animaux. J’ai fabriqué mes premiers savons cette année là et à ce moment précis j’ai su. J’ai su que c’était le moment de concilier ma vie professionnelle et ma vie personnelle. 

2 – “Green Utopie”, que signifie ce nom de marque pour toi ?  

Tout d’abord je voulais un nom large pour me pas me cantonner aux savons. Ensuite Green représente la nature, le bio, le naturel de mon entreprise. Et Utopie c’est pour ma part de rêve. Ma minuscule participation à un monde meilleur. 

3 – Peux-tu nous en dire plus sur les étapes clés par lesquelles tu es passé pour monter ta société artisanale ?

Outre les étapes admistratives classiques pour créer une entreprise, fabriquer et vendre des cosmétiques demande de nombreuses étapes réglementaires. On ne rigole pas avec la santé du consommateur.
Il y a eu la construction du laboratoire de fabrication des cosmétiques avec sa validation auprès de l’ANSM (Agence Nationale pour la Sécurité du Médicament).
Ma formation professionnelle auprès d’un pharmacien.
L’élaboration des recettes ainsi que leur validation par une pharmacienne toxicologue.
Notifier tous mes produits sur un portail européen pour que toutes les informations soient disponibles en ligne.
L’écriture des Bonnes Pratiques de Fabrication pour répondre à la norme ISO22716.
Le choix des fournisseurs.
Toutes ces étapes sont nécessaires et obligatoires pour pouvoir vendre des produits cosmétiques.

4 – Comment choisis-tu les produits avec lesquels tu travailles pour la confection de tes savons saponifiés à froid ?
Tout d’abord il doivent être bio pour répondre à mes valeurs et pour le cahier des charges Nature et Progrès.
Ensuite je privilégie la production française et les produits issus du commerce équitable.

5 – Tu proposes actuellement 6 savons saf, as tu des projets concernant la confection de futurs produits ?

Oui je travaille sur des nouvelles senteurs de savons. Un dentifrice et un shampoing !

5 – Ton meilleur souvenir dans cette aventure ?

Avoir passé toutes les étapes réglementaires et pouvoir faire ma première vente !!! Hourra !

6 – De quoi rêves-tu pour l’avenir de “Green Utopie” ?

De pouvoir continuer dans cette lancée. Montrer qu’un autre mode de vie est possible, que l’on a tous un rôle à jouer et que notre meilleur bulletin de vote reste notre portefeuille.

Découvrir les produits “Green Utopie”

Rencontre avec la marque “Druydès”

Bonjour 🙂

Aujourd’hui, c’est avec plaisir que je vous emmène à la rencontre de Gwendoline et Fanny, créatrices de la marque “Druydès” !

Made in Bourgogne, la marque nous propose 4 shampoings solides naturels et respectueux de l’environnement, le tout entièrement réalisé par leurs soins.

C’est parti 😉

1 – Bonjour Gwendoline, vous êtes la co-fondatrice, avec Fanny, de la marque “Druydès”, pouvez-vous nous dire comment vous est venu l’idée de collaborer ensemble et de créer votre propre gamme de shampoings solides ?
Bonjour Julie,
Tout est venu de Fanny, qui avec les allergies de ses enfants (allergies multiples) avait commencé à faire les cosmétiques maisons pour leur éviter la cortisone.
De fil en aiguille ses produits plaisaient et elle pensait à en faire une marque.
Nous avons été présentées par une connaissance commune, et de là, nous avons discuté de nos visions, nos envies, parcours etc, étant poly allergique et formulatrice, l’association tombait à pic !
Fanny avait commencé par faire des shampoings solides à sa famille donc nous avons continué sur ses idées, puis nous les avons faites évoluer, pour en faire une gamme commercialisable et surtout en accord avec nos principes : “sans allergènes”, zéro déchet et totalement respectueux de l’environnement (donc Vegan forcément aussi, c’est une forme de respect de la Vie).


2 – Comment vous est venu l’idée de nommer votre marque “Druydès”. Ce nom a t’il une signification particulière ?

Nous cherchions un nom qui nous parle, qui nous plaise et nous récapitule. Nous sommes toutes 2 amoureuses des plantes et de la nature, nos connaissances se complètent et nous sommes 2 femmes, travaillant artisanalement….

Un jour Fanny a ressorti un de ses vieux dictionnaires celtes (oui nous sommes aussi très passionnées de tout cela), et elle me dit “Druydès, c’est le nom donné aux femmes Druides avant le 19eme siècle, ça te plaît ?”

Banco j’adore !
Et voila “Druydès” est née, l’écriture n’a pas changée pour respecter l’histoire, d’où le logo de 2 femmes sur un chaudron 🙂



3 – Vos shampoings sont fabriqués en France. Pouvez vous nous en dire plus sur leur fabrication, leur conception?

Tout est fabriqué par nos mains, dans notre laboratoire proche de Dijon, en pleine Bourgogne !

Nous disposons d’un laboratoire dédié, que nous louons, où nous faisons la RD, la fabrication, l’emballage etc.
Ainsi tout est propre, carré et aux normes BPF !


4 – Vous proposez actuellement 4 shampoings solides dont un en format pour bébé et enfant, avez-vous en projet d’agrandir votre gamme ?

Bien sûr !
Nous comptons sortir (enfin) le cheveux secs qui arrive avec…. Au moins 3 mois de retard je dirais…. (La RD prend du temps sans parler de la réglementation).
Le “Tous types de cheveux” se faire “revisiter” ou plutôt améliorer, car depuis le départ on souhaitait ne pas continuer le SCI comme tensioactif, on préfère de loin le SLMI, plus doux, plus dispersible et biodégradable. Donc le shampoing pour les cheveux normaux va revoir le jour avec ce tensioactif là, et avec un petit plus aussi, car le shikakaï est une plante indienne merveilleuse mais qui peut parfois ne pas être supportée de tous (car riche en saponines) du coups on améliore le tout !
Pour le reste… Oui on souhaite clairement proposer d’autres alternatives saines et simples, sur la même idée, mais… La surprise est gardée jusqu’à lundi 30 avril pour la nouveauté (suivez-nous pour l’info).

5 – Votre meilleur souvenir dans cette aventure ?

Les rencontres diverses que nous avons sont toutes plus belles les unes que les autres !
Mais certains avis clients également nous touchent particulièrement, certains mails ou messages privés aussi pour échanger et donner leurs retours sur les produits nous émeut.


6 – De quoi rêvez vous pour l’avenir de “Druydès” ?

Nous aspirons à des idées simples : continuer de proposer des alternatives les plus douces possibles pour les gens et la planète.
Développer notre marque et nos gammes de produits dans la même optique, et pouvoir embaucher quelques personnes pour nous aider et participer à cette belle aventure !


7- Si vous deviez citer 3 mots pour décrire “Druydès” quels seraient-ils ?

Zéro (pour zéro allergène, zéro déchet, zéro animaux)
Femmes
Passion

Rencontre avec L’atelier Limette

 

Bonjour à tous 🙂

Aujourd’hui je suis heureuse de revenir vers vous pour vous présenter tout d’abord une toute nouvelle rubrique qui vient de voir le jour sur le blog. Cette dernière est intitulée “Rencontres à la française” !

J’avais à cœur de travailler sur ce genre d’article avant même l’ouverture de la boutique, mais je me suis d’abord laissé le temps de tout mettre bien en place concernant le store. C’est chose faite, je peux donc inaugurer cette petite nouveauté.

Vous retrouverez donc dans cette partie, des rencontres sous forme d’interview, de petits artisans français dont le travail et les créations méritent d’être connues. Vous verrez, que bien que l’on sorte de l’aspect cosmétique présent sur “Belle à la française”, les valeurs et le côté éthique de ces petites marques sont tout aussi présents.

On démarre aujourd’hui avec Emeline, gérante et créatrice d’ Atelier Limette, que j’ai découvert via le réseau social Instagram. Cela fait un petit moment que je la suis et que je découvre ces créations, je l’ai donc contactée afin qu’elle réponde à quelques petites questions et je suis fière de vous la faire découvrir !!! 🙂 C’est parti…

 

 

– Bonjour Émeline, vous êtes la gérante de la marque “Atelier Limette” ainsi que la créatrice de tous les produits présents sur votre boutique, comment vous est venu cette passion pour la couture ?

J’ai grandi dans une famille où les travaux d’aiguilles avaient une grande place, notamment pour ma maman et ma grand mère maternelle qui m’ont initié dès mon plus jeune âge au tricot, à la broderie mais surtout à la couture. J’ai eu ma première machine à coudre lorsque j’étais enfant et j’étais également une grande fan du jeu “Dessinons la mode”! J’ai toujours aimé coudre des accessoires et des vêtements, que ce soit pour mes poupées, puis pour mes copines et moi. Cette passion a pris de plus en plus de place dans ma vie, au point de décider de mettre entre parenthèses mon premier travail pour passer un CAP métiers de la mode et de me lancer dans la création de ma propre entreprise.

– Certains de vos produits tendent vers le zéro déchet (lingettes lavables, sacs à vrac…), êtes vous sensible à cet engagement écologique ?

Bien sûr, je suis sensible à ce qui arrive à notre planète et à ce qu’on peut faire pour la préserver. A la maison, nous essayons de réduire nos déchets depuis un long moment maintenant. Le premier geste que nous ayons adopté a été d’éliminer le coton jetable, c’est ainsi que j’ai commencé à coudre des lingettes il y a plusieurs années. Puis sont venus les sacs à vrac, les mouchoirs et les “maxi” lingettes pour remplacer le papier essuie-tout. Je pense que chaque petit geste compte.

Lorsque j’ai révisé pour mon CAP, j’ai beaucoup appris sur la confection du tissu et du coton, sur la manière dont il était produit de façon conventionnelle et j’ai vraiment réalisé à quel point c’était une catastrophe au niveau écologique mais également sur le plan éthique et humain. C’est pourquoi, lorsque j’ai commencé à réfléchir à ouvrir ma propre boutique d’accessoires en tissu, j’ai voulu m’orienter vers des matières biologiques. Je me suis renseigné sur ces tissus, sur les référentiels et les différents labels, et j’ai choisi d’utiliser des matières premières ayant reçu la certification GOTS (Global Organic Textile Standard). Celle ci garantit une culture propre et responsable du coton mais également des conditions de travail dignes tout au long de la filière de production. C’est en quelque sorte, mon petit geste à mon échelle.

– Comment sélectionnez-vous vos imprimés et tissus pour vos créations ? (selon vos envies ? votre imagination ? Les saisons et périodes de l’année ?…)

Mon premier choix se fait par la certification GOTS, c’est un engagement d’Atelier Limette. Ensuite pour les couleurs et les motifs, je m’intéresse aux tendances générales de la mode, de la déco et surtout je fonctionne au coup de cœur. Je tombe régulièrement amoureuse de motifs ! Cependant, il m’est important d’avoir une consommation raisonnée dans mes achats et de proposer une sélection cohérente.

– Avez-vous des confidences à nous faire concernant une nouveauté à sortir sur votre boutique ?

Je travaille actuellement sur l’arrivée en boutique de tote bag, pour des courses zéro déchet, mais également de nœud papillon pour ne pas oublier ces messieurs !

J’ai plein d’idées et beaucoup d’envies à développer pour Atelier Limette, mais j’ai à cœur de proposer de beaux articles, bien finis, je prend donc mon temps 😉

– Si vous deviez nous donner 3 mots clés pour décrire vos créations, quels seraient-ils ?

Responsables, douces et joyeuses

 

Retrouvez toutes ses créations sur Atelier Limette 

Rencontre avec la marque “Terra Ipsum”

 

Hello à tous 🙂

Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous présenter une jeune marque de cosmétiques française, naturelle et bien entendu, cruelty free, j’ai nommé la marque “Terra Ipsum”.

Voilà quelques semaines que le fondateur de la marque m’a contacté afin que je teste les 4 produits de leur toute première gamme “Aurania”. Après plusieurs recherches et tests de ces derniers, j’ai décidé que Terra Ipsum avait sa place sur la boutique 🙂 Vous pouvez donc, dès à présent les retrouver ici !

Je vous laisse avec une petite interview du fondateur de la marque (que je remercie pour s’être prêté au jeu) afin que vous puissiez vous faire une idée plus précise des engagements de la marque TERRA IPSUM !

Interview de la marque par Belle à la française

 

1 – Bonjour Alain, vous êtes le fondateur de la marque Terra Ipsum, pouvez vous nous dire comment vous est venu l’idée de créer une marque de cosmétiques française ?

Bonjour Julie, tout d’abord je vous remercie pour votre interview. L’idée de créer une marque de soins naturels a commencé à germer dans ma tête en 2014, à ce moment là je commençais à m’intéresser de plus en plus aux huiles essentielles et à leurs vertus naturelles. J’ai commencé à les utiliser à la maison puis curieux d’en apprendre plus, j’ai acheté des livres et suivi plusieurs formations en aromathérapie. Et puis ont commencé à arriver les premiers scandales d’ingrédients nocifs pour la santé en tant que perturbateurs endocriniens. Lors de la phase de création de notre marque, je voulais vraiment mettre en avant le côté naturel et évitez à tout prix tous types d’ingrédients nocifs à la fois pour nous les consommateurs, mais aussi pour notre environnement. Un cahier des charges a donc été élaboré pour lister l’ensemble des ingrédients que j’ai voulu interdire de nos compositions. C’est pourquoi vous n’y trouverez pas de tensioactifs sulfatés (SLS, ALS), de polluants comme les PEG et l’EDTA, de conservateurs controversés (Methylisothiazolinone, parabènes, triclosan, etc.), ni même de colorants et parfums de synthèse. Nos parfums sont 100% d’origine naturelle avec une synergie d’huiles essentielles que nous avons créée à l’aide d’un parfumeur.

 

2 – Votre première gamme, Aurania, est composé de 4 soins, quelles ont été les toutes premières étapes de conception pour ensuite arriver à ces produits et à ses odeurs ?

Le chemin a été long … (rires). Tout a commencé par la rencontre avec un laboratoire français situé dans la Drôme provençale qui a tout de suite accroché avec cette idée de soins naturels où la formule serait 100% propre. La première phase de conception a pris plusieurs mois car il a fallu faire pas mal de petites modifications pour trouver la formule que nous cherchions exactement. En parallèle, nous avons collaboré avec une agence graphique pour créer notre logo et sa charte graphique. Et enfin, une société d’impression pour nous aider à finaliser nos packagings. Nous remercions en tout cas toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration de ce projet, sans lesquels la marque TERRA iPSUM n’aurait pas pu voir le jour.

 

3 – Vous devez être entouré d’une belle équipe dans cette aventure, pouvez-vous nous en parler ?

Dès le début, j’ai voulu trouver un partenaire pour m’épauler dans cette aventure entrepreneuriale. Mon amie Tammy est venue m’aider pour une partie des étapes de création, notamment la partie contact avec les designers. Je me suis donc focalisé sur l’élaboration du produit en soi et la communication de la marque.

 

4 – Si vous deviez donner juste 3 mots pour désigner la marque Terra Ipsum, quels seraient-ils ?

Disons que notre slogan « L’essentiel de la nature » représente déjà une partie des valeurs véhiculées par la marque. Je dirai donc que les deux mots « Essentiel » et « Naturel » désignent parfaitement la marque. « Essentiel » car nous voulons quelque chose de simple et « Naturel » pour une harmonie avec notre planète et tout ce qui s’y trouve comme la faune, la flore et les êtres humains. Et enfin, le mot « Respect » représente une ligne directrice que nous suivons et continuerons à suivre coûte que coûte. Nous nous devons de respecter la planète, l’environnement, les animaux et les hommes. Nous refusons tout test sur animaux et proscrivons de nos formules tout ingrédient d’origine animale. La composition de nos soins est entièrement biodégradable et nos packagings sont entièrement recyclables.

 

5 – Travaillez-vous déjà dans la conception d’une nouvelle gamme ? ou de nouveaux produits qui viendront agrandir la gamme Aurania ?

Nous travaillons d’ores et déjà sur de nouvelles gammes. Nous avons un projet de deux nouvelles gammes sur deux ans. Tout cela se fera bien sûr en fonction du retour des consommateurs. Nous espérons que nos produits plaisent à un maximum de personnes. C’est pourquoi nous n’hésiterons pas à questionner un maximum de consommateurs pour nous aider à développer nos prochains soins au niveau des synergies d’huiles essentielles utilisées et des types de produits.