Rencontre avec L’atelier Limette – [Nouveauté blog]

 

Bonjour à tous 🙂

Aujourd’hui je suis heureuse de revenir vers vous pour vous présenter tout d’abord une toute nouvelle rubrique qui vient de voir le jour sur le blog. Cette dernière est intitulée « Rencontres à la française » !

J’avais à cœur de travailler sur ce genre d’article avant même l’ouverture de la boutique, mais je me suis d’abord laissé le temps de tout mettre bien en place concernant le store. C’est chose faite, je peux donc inaugurer cette petite nouveauté.

Vous retrouverez donc dans cette partie, des rencontres sous forme d’interview, de petits artisans français dont le travail et les créations méritent d’être connues. Vous verrez, que bien que l’on sorte de l’aspect cosmétique présent sur « Belle à la française », les valeurs et le côté éthique de ces petites marques sont tout aussi présents.

On démarre aujourd’hui avec Emeline, gérante et créatrice d’ Atelier Limette, que j’ai découvert via le réseau social Instagram. Cela fait un petit moment que je la suis et que je découvre ces créations, je l’ai donc contactée afin qu’elle réponde à quelques petites questions et je suis fière de vous la faire découvrir !!! 🙂 C’est parti…

 

 

– Bonjour Émeline, vous êtes la gérante de la marque « Atelier Limette » ainsi que la créatrice de tous les produits présents sur votre boutique, comment vous est venu cette passion pour la couture ?

J’ai grandi dans une famille où les travaux d’aiguilles avaient une grande place, notamment pour ma maman et ma grand mère maternelle qui m’ont initié dès mon plus jeune âge au tricot, à la broderie mais surtout à la couture. J’ai eu ma première machine à coudre lorsque j’étais enfant et j’étais également une grande fan du jeu “Dessinons la mode”! J’ai toujours aimé coudre des accessoires et des vêtements, que ce soit pour mes poupées, puis pour mes copines et moi. Cette passion a pris de plus en plus de place dans ma vie, au point de décider de mettre entre parenthèses mon premier travail pour passer un CAP métiers de la mode et de me lancer dans la création de ma propre entreprise.

– Certains de vos produits tendent vers le zéro déchet (lingettes lavables, sacs à vrac…), êtes vous sensible à cet engagement écologique ?

Bien sûr, je suis sensible à ce qui arrive à notre planète et à ce qu’on peut faire pour la préserver. A la maison, nous essayons de réduire nos déchets depuis un long moment maintenant. Le premier geste que nous ayons adopté a été d’éliminer le coton jetable, c’est ainsi que j’ai commencé à coudre des lingettes il y a plusieurs années. Puis sont venus les sacs à vrac, les mouchoirs et les « maxi » lingettes pour remplacer le papier essuie-tout. Je pense que chaque petit geste compte.

Lorsque j’ai révisé pour mon CAP, j’ai beaucoup appris sur la confection du tissu et du coton, sur la manière dont il était produit de façon conventionnelle et j’ai vraiment réalisé à quel point c’était une catastrophe au niveau écologique mais également sur le plan éthique et humain. C’est pourquoi, lorsque j’ai commencé à réfléchir à ouvrir ma propre boutique d’accessoires en tissu, j’ai voulu m’orienter vers des matières biologiques. Je me suis renseigné sur ces tissus, sur les référentiels et les différents labels, et j’ai choisi d’utiliser des matières premières ayant reçu la certification GOTS (Global Organic Textile Standard). Celle ci garantit une culture propre et responsable du coton mais également des conditions de travail dignes tout au long de la filière de production. C’est en quelque sorte, mon petit geste à mon échelle.

– Comment sélectionnez-vous vos imprimés et tissus pour vos créations ? (selon vos envies ? votre imagination ? Les saisons et périodes de l’année ?…)

Mon premier choix se fait par la certification GOTS, c’est un engagement d’Atelier Limette. Ensuite pour les couleurs et les motifs, je m’intéresse aux tendances générales de la mode, de la déco et surtout je fonctionne au coup de cœur. Je tombe régulièrement amoureuse de motifs ! Cependant, il m’est important d’avoir une consommation raisonnée dans mes achats et de proposer une sélection cohérente.

– Avez-vous des confidences à nous faire concernant une nouveauté à sortir sur votre boutique ?

Je travaille actuellement sur l’arrivée en boutique de tote bag, pour des courses zéro déchet, mais également de nœud papillon pour ne pas oublier ces messieurs !

J’ai plein d’idées et beaucoup d’envies à développer pour Atelier Limette, mais j’ai à cœur de proposer de beaux articles, bien finis, je prend donc mon temps 😉

– Si vous deviez nous donner 3 mots clés pour décrire vos créations, quels seraient-ils ?

Responsables, douces et joyeuses

 

Retrouvez toutes ses créations sur Atelier Limette 

La Box « Belle à la française »

Hello à tous 🙂

Petite nouveauté sur la boutique pour ce début d’année, les box « Belle à la française » !

N’ayez crainte, cela n’est pas une nouvelle box mensuelle qui sort sur le marché, avec abonnement etc… Il y en a bien assez, et des très sympa par la même occasion.

Mon souhait est de sortir une box « éphémère » afin de faire découvrir différents packs à des prix attractifs (de – 15% à – 30% par produit présent dans la box) !

Au fil des mois, les thèmes changeront pour s’adapter au mieux aux saisons, aux problèmes de peaux (soins plus riches l’hiver et moins l’été), aux fêtes des pères, des mères…pour des idées cadeaux, mais surtout elles pourront vous permettre de découvrir de nouveaux produits et de nouvelles marques à prix réduits. Bien entendu, aucun abonnement n’est mis en place, pas de surprises non plus avec les produits étant donné qu’elle sera fixe.

La première box sera mise en ligne dès ce soir (voir demain maximum), pour cette première édition, il s’agira d’une box découverte avec 5 produits de 5 marques et 5 utilisations différentes, le tout à – 20 %.

(stocks très limités)

Au revoir 2017 et Bonjour 2018 :)

Voilà voilà, il ne reste plus que quelques heures avant de changer d’année. Cette année 2017 marquera, pour moi, le commencement d’une nouvelle aventure, celle d’avoir entrepris, et d’avoir osé me lancer dans la création de la boutique « Belle à la française » !

La boutique étant toute jeune, le bilan ne va pas être bien long, mais je tenais tout de même à en faire un premier.

  • Petite rétrospective :

Avril 2017 : Je décide enfin de me lancer. Je commence à réfléchir et à peaufiner mes idées sur les marques à contacter.

Mai 2017 : Les premiers mails sont envoyés aux marques, les premiers échanges ont lieu et cela me conforte dans mon idée de créer la boutique. En parallèle, je fais énormément de recherches afin de créer au mieux, avec mes petites compétences, un site de e-commerce. Je teste plusieurs options, puis opte pour « wordpress », ainsi que « Woocommerce »

Juin 2017 : Le visuel commence à prendre forme (dans ma tête ;)) et je réalise plusieurs logos, 2 d’entre eux seront retenus, jusqu’à ce que je choisisse celui présent sur la boutique. Je décide de créer de A à Z tout le site, ce fût très très long mais j’ai adoré le faire. En parallèle, je suis conseillée par un comptable afin de ne pas me tromper sur le statut à prendre et les aspects légaux !

Juillet 2017 : Les marques qui vont faire leur entrée sur la boutique, sont pour la plupart, déjà choisies. Commence donc le long travail de la création des fiches produits.

Août/Septembre 2017 : Je peaufine les derniers détails concernant le site. Les commandes fournisseurs commencent à arriver. Ça sent le savon dans toute la maison et j’adore ça 🙂 Ce qui prendra le plus de temps dans cette dernière ligne droite, se sont les démarches administratives, les appels aux services publics, les réponses des uns qui contredisent les réponses des autres, les arrachages de cheveux (enfin, vous devez connaitre 🙂 )… Puis l’arrivée du fameux numéro de SIRET, le KBIS, l’immatriculation…

Octobre 2017 : Le 06 octobre, la boutique ouvre enfin ses portes virtuelles. Les premiers échanges avec les personnes qui deviendront mes « blogs partenaires » ont lieu et cela m’aide à me faire connaitre. Les toutes premières commandes arrivent mais je m’aperçois également qu’il est très difficile de se faire connaitre dans la jungle du net.

Il y a, à ce jour, 100 références produits différentes sur la boutique.

Depuis, plusieurs commandes sont déjà parties, je suis très heureuse de contribuer, à ma toute petite échelle, à une consommation plus éthique dans le domaine de la cosmétique. J’essaie de sensibiliser mon entourage, et pour certains, ça à l’air de fonctionner plutôt bien 🙂

 

Et pour 2018 alors ?

Le référencement est l’une de mes priorités afin de faire connaitre la boutique, n’étant pas formée pour le marketing, j’avance à petit pas, mais j’avance !

Dès ce début d’année, la boutique va accueillir une nouvelle marque tournée vers le zéro déchet, avec des compositions irréprochables et bien entendu, made in France et non testée. J’ai hâte de vous l’annoncer !

J’espère que ça sera la première marque d’une longue série à nous rejoindre durant cette année. Et pourquoi pas, accueillir des marques de maquillage françaises, ça serait vraiment l’un de mes souhaits pour cette nouvelle année.

Certains tarifs vont être vus à la baisse de façon permanente, afin que tout le monde puisse en profiter.

J’espère que nous échangerons encore plus, car c’est un sujet qui me passionne, et cela déjà bien avant de me lancer dans cette aventure.

Et bien entendu, une boutique, pour vivre, à besoin de commandes ! Alors je nous souhaite, beaucoup de commandes (lol), et j’espère vraiment être encore présente, l’année prochaine, afin de rédiger un autre bilan 🙂

Je vous souhaite un bon réveillon entourés de ceux qui vous sont chers.

A l’année prochaine.

Amicalement,

Julie

 

[Boutique] Comment sont emballés vos colis ?

 

Bonjour à tous 🙂

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec un second poste concernant le fonctionnement et les coulisses de la boutique.

Lorsque l’on choisit de vendre des marques qui ont de réelles valeurs environnementales, il est logique de suivre au mieux ces valeurs afin d’être dans la continuité des engagements pris.

Sur la boutique « Belle à la française », tous les colis ne se ressemblent pas. Certains cartons d’emballages sont récupérés quand ils sont en bon état, d’autres ont été achetés afin que je puisse démarrer avec un stock et que je puisse avoir le temps d’en récupérer d’autres. Les lettres à bulles sont également achetées neuves pour le moment.

Concernant les matériaux de calages, tout a été récupéré, il peut s’agir de papier kraft, de papier cartonné, de particules de calages, de magazines de modes, de journaux ou encore de papier bulle. Les commandes fournisseurs étant assez conséquentes, je pense en avoir récupéré assez pour tenir durant l’année à venir 🙂

Dernier point, cela concerne les bons de préparations, BL et factures. Je n’imprime aucun de ces documents, la facture est envoyée en format .pdf par mail en même temps que le numéro de suivi de colis, afin de générer le moins de déchet possible !

Si vous avez des idées, des suggestions, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires 🙂

A bientôt.

Julie

Rencontre avec la marque « Terra Ipsum »

 

Hello à tous 🙂

Aujourd’hui je reviens vers vous pour vous présenter une jeune marque de cosmétiques française, naturelle et bien entendu, cruelty free, j’ai nommé la marque « Terra Ipsum ».

Voilà quelques semaines que le fondateur de la marque m’a contacté afin que je teste les 4 produits de leur toute première gamme « Aurania ». Après plusieurs recherches et tests de ces derniers, j’ai décidé que Terra Ipsum avait sa place sur la boutique 🙂 Vous pouvez donc, dès à présent les retrouver ici !

Je vous laisse avec une petite interview du fondateur de la marque (que je remercie pour s’être prêté au jeu) afin que vous puissiez vous faire une idée plus précise des engagements de la marque TERRA IPSUM !

Interview de la marque par Belle à la française

 

1 – Bonjour Alain, vous êtes le fondateur de la marque Terra Ipsum, pouvez vous nous dire comment vous est venu l’idée de créer une marque de cosmétiques française ?

Bonjour Julie, tout d’abord je vous remercie pour votre interview. L’idée de créer une marque de soins naturels a commencé à germer dans ma tête en 2014, à ce moment là je commençais à m’intéresser de plus en plus aux huiles essentielles et à leurs vertus naturelles. J’ai commencé à les utiliser à la maison puis curieux d’en apprendre plus, j’ai acheté des livres et suivi plusieurs formations en aromathérapie. Et puis ont commencé à arriver les premiers scandales d’ingrédients nocifs pour la santé en tant que perturbateurs endocriniens. Lors de la phase de création de notre marque, je voulais vraiment mettre en avant le côté naturel et évitez à tout prix tous types d’ingrédients nocifs à la fois pour nous les consommateurs, mais aussi pour notre environnement. Un cahier des charges a donc été élaboré pour lister l’ensemble des ingrédients que j’ai voulu interdire de nos compositions. C’est pourquoi vous n’y trouverez pas de tensioactifs sulfatés (SLS, ALS), de polluants comme les PEG et l’EDTA, de conservateurs controversés (Methylisothiazolinone, parabènes, triclosan, etc.), ni même de colorants et parfums de synthèse. Nos parfums sont 100% d’origine naturelle avec une synergie d’huiles essentielles que nous avons créée à l’aide d’un parfumeur.

 

2 – Votre première gamme, Aurania, est composé de 4 soins, quelles ont été les toutes premières étapes de conception pour ensuite arriver à ces produits et à ses odeurs ?

Le chemin a été long … (rires). Tout a commencé par la rencontre avec un laboratoire français situé dans la Drôme provençale qui a tout de suite accroché avec cette idée de soins naturels où la formule serait 100% propre. La première phase de conception a pris plusieurs mois car il a fallu faire pas mal de petites modifications pour trouver la formule que nous cherchions exactement. En parallèle, nous avons collaboré avec une agence graphique pour créer notre logo et sa charte graphique. Et enfin, une société d’impression pour nous aider à finaliser nos packagings. Nous remercions en tout cas toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration de ce projet, sans lesquels la marque TERRA iPSUM n’aurait pas pu voir le jour.

 

3 – Vous devez être entouré d’une belle équipe dans cette aventure, pouvez-vous nous en parler ?

Dès le début, j’ai voulu trouver un partenaire pour m’épauler dans cette aventure entrepreneuriale. Mon amie Tammy est venue m’aider pour une partie des étapes de création, notamment la partie contact avec les designers. Je me suis donc focalisé sur l’élaboration du produit en soi et la communication de la marque.

 

4 – Si vous deviez donner juste 3 mots pour désigner la marque Terra Ipsum, quels seraient-ils ?

Disons que notre slogan « L’essentiel de la nature » représente déjà une partie des valeurs véhiculées par la marque. Je dirai donc que les deux mots « Essentiel » et « Naturel » désignent parfaitement la marque. « Essentiel » car nous voulons quelque chose de simple et « Naturel » pour une harmonie avec notre planète et tout ce qui s’y trouve comme la faune, la flore et les êtres humains. Et enfin, le mot « Respect » représente une ligne directrice que nous suivons et continuerons à suivre coûte que coûte. Nous nous devons de respecter la planète, l’environnement, les animaux et les hommes. Nous refusons tout test sur animaux et proscrivons de nos formules tout ingrédient d’origine animale. La composition de nos soins est entièrement biodégradable et nos packagings sont entièrement recyclables.

 

5 – Travaillez-vous déjà dans la conception d’une nouvelle gamme ? ou de nouveaux produits qui viendront agrandir la gamme Aurania ?

Nous travaillons d’ores et déjà sur de nouvelles gammes. Nous avons un projet de deux nouvelles gammes sur deux ans. Tout cela se fera bien sûr en fonction du retour des consommateurs. Nous espérons que nos produits plaisent à un maximum de personnes. C’est pourquoi nous n’hésiterons pas à questionner un maximum de consommateurs pour nous aider à développer nos prochains soins au niveau des synergies d’huiles essentielles utilisées et des types de produits.

Astuces : Vers une salle de bain zéro déchet

 

Dans ce nouvel article, je vais vous donner quelques petites astuces pour progressivement, aller vers une salle de bain « zéro déchet ».

Vous verrez qu’en remplaçant petit à petit les produits du quotidien terminés, par des produits sans emballages, durables et éthiques, vous réduirez significativement vos déchets. 🙂

  • Les savons : On bannit les gels douches plein de parabens et les gros flacons en plastique. On privilégie les savons solides saponifiés à froid. Ils ne génèrent quasiment pas de déchets d’emballages. Ils sont bons pour la peau, la santé et cette méthode de fabrication ne rejette pas de produits toxiques dans les eaux usées. (Pour une durée de vie plus longue, pensez à laisser vos savons solides dans un porte-savon sans eau stagnante). Voir notre sélection.
  • Les shampoings et soins pour les cheveux : Ici pareil, plusieurs marques proposent des shampoings, combinés à des soins, solides. Ces petits galets promettent de remplacer 2 flacons de shampoings en plastique. Il y en a pour tous les types de cheveux, même les enfants, alors on se lance. Notre sélection.
  • Le démaquillage : Les disques de coton représentent une grosse quantité de déchets dans la salle de bain. On les laisse donc au placard et on opte pour les lingettes démaquillantes lavables. Énormément de marques en proposent, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les peaux. Pour le maquillage un peu plus coriace, on opte pour une huile démaquillante à utiliser simplement avec les mains, ou on ajoute un peu d’eau micellaire démaquillante à ses lingettes lavables. Notre sélection.
  • Les cotons-tiges : Ahhhhhh, les cotons-tiges, ici aussi une solution existe. Les Oriculis, disponible ici, nous viennent de Chine et du Japon. Ce petit instrument en bambou est lavable et réutilisable à vie. Il empêche également la formation de bouchon ! Ecologique, économique, il a tout pour plaire. Retrouvez les ici.
  • Le dentifrice : Ce dernier est conditionné dans un tube en plastique, qui est lui-même emballé dans un emballage carton. Donc la aussi, on opte pour les dentifrices solides qui sont conçus pour être utilisables par toute la famille grâce aux agents anti-bactériens. Notre sélection.
  • Le déodorant : La aussi il existe maintenant des déodorants solides ou crèmes qui sont naturels et sans composition controversée. Les emballages minimalistes pour les déodorants solides ou en verre pour les déodorants en crèmes génèrent bien moins de déchets que les bombe en spray. Notre sélection.

Pour vous aider à démarrer une routine « zéro déchet » dans votre salle de bain, découvrez le coffret Zéro déchet de chez LAMAZUNA ! Le cadeau idéal pour faire plaisir ou se faire plaisir tout en devenant consom’acteur !

 

 

La saponification à froid – C’est quoi ?

Les savons saponifiés à froid – Quésako ???

Vous en trouverez beaucoup sur la boutique et sur le blog, les savons saponifiés à froid sont à privilégier pour laisser votre peau douce et sans tiraillements après la douche.

Explications :

La saponification à froid est une méthode artisanale qui consiste à mélanger un corps gras (huiles végétales) et un agent alcalin (soude). Cela permet de produire des savons riches en glycérine végétale. Cette dernière permet au film hydrolipidique de la peau de se restaurer quasiment instantanément contrairement aux effets décapants des savons et gels douche industriels, qui eux sont réalisés « A chaud ».

Les huiles végétales, non chauffées conservent donc leur bienfaits et sont bien plus actives.

Les savons saponifiés à froid sont également plus naturels, faites bien attention aux ingrédients qui les composent, il ne doit y avoir ni conservateurs, ni parabènes, ni ingrédients d’origine animale.

D’un point de vu éthique, les savons solides saponifiés à froid sont également très intéressants, il n’y a pas d’emballage superflu, pas de bouteille en plastique et cette méthode artisanale ne déverse pas de produits toxiques dans les eaux usées, donc moins de pollution.

Bref, les savons saponifiés à froid ont tout pour plaire. Ils sont bons pour votre peau, pour votre corps et pour la planète. 🙂

 

 

 

L’aventure : Belle à la française

Hello à tous,

Si vous pouvez lire cet article, c’est que l’aventure du site Belle à la française est bien lancée. Après des heures, des semaines, peut être même des mois entiers, ce grand projet (à ma petite échelle… hein !) voit enfin le jour. Et je suis fière de vous compter parmi les premiers visiteurs du blog et peut-être même parmi les premiers clients de la boutique.

Tout d’abord, une petite présentation s’impose. Moi c’est Julie, la trentaine, maman de 2 petites filles et Alsacienne. Passionnée par la cosmétique, le maquillage, le blogging et l’univers du net, j’ai toujours eu envi de monter un projet de mes propres mains. D’entreprendre.

Naturellement, l’idée de créer une petite boutique en ligne regroupant des soins et des produits naturels, de chez nous et surtout, surtout « Crueltyfree » (j’ai hélas dû bannir beaucoup de marques que j’adorais à cause de ce critère) m’est venue à l’esprit.

Nous avons la chance, aujourd’hui, de pouvoir nous faire plaisir en nous offrant des produits naturels, bons pour notre santé, écologiques et éthiques à des prix plus abordables.

Se faire plaisir tout en respectant la planète, les animaux et ainsi nous respecter nous même.

Hélas, j’ai pu remarquer autour de moi que, bien que le naturel et le « bio » aient pris une place importante dans nos assiettes, il en est encore très loin en matière de cosmétique. A moins de s’y intéresser vraiment.

J’ai donc décider de me lancer dans ce projet de petite e-boutique, où vous trouverez des marques dont vous n’aurez peut être encore jamais entendu parlé.

Toutes les marques présentes sur la boutique fabriquent leur produits en France (Alsace, Bretagne, Ile de France, Provence…), elles sont toutes « Crueltyfree », proposent des produits à base d’ingrédients naturels et font en sorte d’être le plus éthiques possible . Certaines sont bio, d’autres adoptent la slow-cosmétique…

Vous retrouverez aussi côté blog, des présentations de marques, des tests produits et pleins de bons plans.

J’espère que l’on fera longue route ensemble et je vous dis, à très bientôt.

Julie